Dans une dictature où un nombre considérable de vies humaines sont réduites à la survie financière, on m'a dit : c'est bien joli ton écriture, mais la poésie, on ne peut pas en vivre ! A ceux-là, je répond : Peut-on seulement vivre sans ?

Retour à l'accueil